Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 15:30

Printemps.jpgPrintemps au Prater
Printemps au Prater est une œuvre de jeunesse courte, publiée alors que Stefan Zweig a 19ans, mais que l’auteur reniera par la suite, comme beaucoup de ses premiers écrits.
L’auteur prend ici le point de vue d’une jeune femme, et décrit ses sentiments et pensées, tout au long d’une journée et d’une soirée.

L’action se passe à Vienne, principalement au Prater, immense parc au cœur de la ville, comprenant prés et bois à perte de vue. La jeune Lise, dite Lizzie, est une courtisane d’environ vingt ans qui vit dans le luxe, l’orgueil, la futilité d’une vie mondaine à laquelle ses nombreux amants lui donnent accès. Au cours d’une journée, elle va redevenir femme du peuple, abandonner la voiture, le cocher, la grande route qui mène au Prater chic, pour réemprunter les chemins de son enfance, à pied, parmi le petit peuple, pour parvenir à la partie populaire du Prater. Chemin faisant, elle rencontre un jeune homme, Hans, humble étudiant, qu’elle méprise tout d’abord, mais se rappelant qu’elle n’est plus la courtisane mondaine, qu’elle laisse approcher. Il lui déclare sa flemme et elle se laisse emporter dans une après-midi et une soirée simples, en tête-à-tête, loin de son monde du paraître.
Ce moment aura t-il permis à Lise de redécouvrir le goût des valeurs simples ou ne sera-ce pour elle qu’une parenthèse dans sa vie de débauche ?




La Scarlatine
Simple et agréable à la lecture, La Scarlatine n’est pourtant pas une œuvre de jeunesse, puisque Stefan Zweig a 26ans lorsque la nouvelle est publiée. Elle est minutieusement étudiée et baigne dans une atmosphère de rouge, annonciatrice de la maladie: le sang, le visage rouge, la fièvre, le feu, les cheveux flamboyants, les flammes, l'encre rouge... tout prédispose à la scarlatine.
Ce n’est pas non plus une autobiographie en soi, bien que le jeune héros étudiant se rende dans des lieux proches de là où vit Zweig alors qu’il écrit cette nouvelle.

La Scarlatine est un récit sur la fin du monde de l’enfance. Bertold Berger, jeune étudiant en première année de médecine, a à peine 18ans lorsqu’il arrive à Vienne. C’est la première fois qu’il se retrouve seul, loin de sa famille et qu’il dort dans une autre demeure que la sienne. Dès les premières heures, sa famille, sa soeur, la chaleur familiale, tout lui manquent. Toutes ses illusions s’effondrent bien vite : il rêvait d’une ville en fête et se retrouve dans une chambre froide et humide, dans une ville glaciale, sous des trombes d’eau.
Il fait bien vite la connaissance de son voisin de palier, Schramek, un étudiant en dernière année de droit. Celui-ci est beaucoup plus gaillard et ses années étudiantes l’ont dévergondé: il boit, fume, se bagarre, a une maîtresse... tant de choses qui émerveillent et intriguent Berger, qui se sent enfant face à lui.
La nouvelle va suivre le jeune Berger pendant trois saisons, de l'automne pluvieux et morne, au printemps, synonyme de renouveau et de renaissance. Berger, sans pour autant devenir un homme viril et adulte, va cheminer par ces saisons et évoluer peu à peu. Bien qu'il reste un gamin aux yeux de Karla, la maîtresse de Schramek, Berger réalise le ridicule et l'inutilité des duels et s'en désinteresse. Il se prend d'affection pour une jeune malade, la fille de sa logeuse. Il la soigne, s'en éprend à sa manière délicate et attrape la scarlatine par un timide baiser.
Son état se dégrade et il fait le constat amer qu'il a contracté une maladie infantile et qu'il n'est donc toujours pas un adulte. La scarlatine l'emporte, mais il a triomphé. Le médecin qui soignait la fillette l'avait annoncé: "Les enfants s'en remettent très bien, seuls les adultes meurent de maladies infantiles."

Logo-Zweig-gros

Cet article fait partie du Challenge Littéraire Ich liebe ZWEIG auquel je participe.

Si vous êtes intéressés par ce challenge (lire 1 Zweig par mois) ou par le Bébé Challenge (un roman/une nouvelle/ une pièce de théâtre et un essai/une biographie sur l'année) toutes les informations: c'est ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by *Doudou* - dans Gribouille
commenter cet article

commentaires

mitokola 21/03/2010 00:11


Bonsoir,

Tourmenté comme peut l'être une personne aussi sensible que Zweig, il ne faut pas s'étonner du dénouement, mais c'est pourtant fantastique d'écriture et de style, un grand artiste-poète...

Bon dimanche

A bientôt


Nawel 19/03/2010 10:59


Et bien moi je sui contente pour toi!!! Félicitation!!
Bisous à ++


Madinina27 19/03/2010 08:06


bonjour miss
et bien moi ce sera un coucou du vendredi pour toi
belle fin de semaine
à très vite
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Nawel 18/03/2010 22:33


Voilà un chanllenge fort sympa!! et un auteur que j'aime beaucoup!
Bonne soirée


*Doudou* 19/03/2010 10:27


Wouahouuuu tu es mon 150ème commentaire! Merci beaucouuuuuup!
Bises et à bientôt sur ton blog ou le mien : D


Tata Tounette62 18/03/2010 12:53


Coucou Doudou,
j'ai déjà entendu parler de cet auteur mais encore jamais lu ! Tes résumés ont éveillé ma curiosité, je vais essayer de me procurer ce livre à la bibliothèque de mon village où je suis
bénévole.
Bisous, très bonne journée à toi


Christelle Voyage-Culinaire 18/03/2010 12:32


Magnifique challenge doudou Merci pour le partage ^ - ^ Bonne journée Bisous


Bénédicte 18/03/2010 10:45


je ne connais pas ces nouvelles mais il a utilisé le Prater dans d'autre nouvelle je pense à une nuit fantastique notamment


*Doudou* 18/03/2010 11:29


Ah okiiiii : ) Merci de la précision ^_^
Bises!


Madinina27 18/03/2010 08:32


bonjour Doudou
petit passage pour te faire un coucou de Normandie
passe une belle journée
à très vite
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


AU-FOURNEAU 17/03/2010 22:28


merci pour ce belle article et tres beau roman
bisous


Katia 17/03/2010 21:46


Les romans de Romain Sardou sont extras, Doudou ! Moi aussi j'ai tous les bouquins d'Amélie Nothomb.

Bises du soir !

Katia.


Katia 17/03/2010 13:56


Doudou ! Doudou ! Doudou !

Bonjour à toi ! Euh... moi pas connaître Stephan Zweig, also, ich kann nicht sagen : ich liebe Zweig. Question lecture, j'aime beaucoup Amélie Nothomb, Romain Sardou ou encore Paolo Coelho. Dis
voir, te connaissant tout fraîchement, je vois dans tes catégories que fais de la peinturlure ? Je vais voir ça.

Bros bisous et à bientôt Doudou !

Katia.


*Doudou* 17/03/2010 14:37


OoOoOOh je suis une fan inconditionnée de Melle Amélie ^_^ Je les ai tous (et lu aussi, bien sûr)
j'ai eu la chance de la voir en dédicace en 2006 au Virgin des Champs et elle m'a gribouillé Mercure (mon préféré) pour l'occasion! Coelho, je connais mais je n'en ai pas lu des masses, et Sardou,
inconnu au bataillon pour le moment : D
Moi je lis un peu de tout, dernièrement ça a été surtout Pancol, Levy, Zola et JK Rowling : )
Biiiiiz


Madinina27 17/03/2010 08:18


bonjour à toi jeune fille en cette journée qui débute sous le soleil !
je ne connais pas cette oeuvre ! voilà qui réveille ma curiosité
c'est un auteur que j'aime beaucoup pourtant
beau mercredi à toi
à très vite
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Valérie 16/03/2010 21:22


je vois cet ouvrage sur beaucoup de blog !!!
Bizes


Pour Présenter Ma Bouille

  • : Bidouille & Tambouille - le blog de *Doudou*
  • Bidouille & Tambouille - le blog de *Doudou*
  • : Un petit blog regroupant mes diverses bidouilles, vadrouilles et tambouilles ^_^
  • Contact

On Fouille?

Anciennes Bafouilles